Nelson & Carlos ont quasiment doublé leur nombre de collaborateurs

24/08/2017

Découvrez le témoignage de Nelson et Carlos, chefs d’une entreprise en étanchéité, bardage et maçonnerie (37). Depuis 2015, ils sont accompagnés par Christian Biet, Conseiller Rivalis.

 

 

Avant Rivalis, des difficultés de gestion s’étaient installées suite à la crise et la trésorerie était dégradée.
Assistés de 8 salariés, les dirigeants voyaient leur résultat diminuer d’année en année. Ils n’arrivaient plus à maintenir leur rémunération.

 

« On ne savait pas où on allait donc on était stressé »

 

Christian Biet, qui connaissait les deux dirigeants, leur a proposé ses services de Conseiller Rivalis.

 

« Avec la crise du secteur du bâtiment, ils manquaient de visibilité sur leur rentabilité. » C. BIET

 

 

Ensemble, ils ont cerné les besoins de l’entreprise. Les points forts ont été mis en valeur et ils ont travaillé les points faibles. Les problèmes de communication interne ont été réglés pour mieux gérer et sensibiliser le personnel au quotidien.

Ensuite, le Conseiller Rivalis a établi un suivi des commandes pour que les dirigeants sachent combien ils achètent et combien ils vendent. Désormais, la notion de rentabilité ne leur est plus inconnue puisqu’ils connaissent  avec précision le montant prévu de leurs pertes et de leurs gains suite à un devis.

 

« On a quasiment doublé le nombre de collaborateurs »

 

 

Les grosses difficultés passées, les deux patrons sont à présent plus attentifs aux clients fragiles. L’entreprise a pu remonter sa situation suite à un impayé de 150 000 € grâce à l’intervention de Rivalis.

 

Aujourd’hui, grâce aux méthodes appliquées, les chefs d’entreprise délivrent à leur personnel un coaching efficient.
Avant l’intervention de leur Conseiller Rivalis, les dirigeants étaient présents dans leur entreprise du lundi au samedi ; aujourd’hui, ils peuvent s’octroyer leur weekend et
 connaissent à présent une ambiance familiale plus sereine.

 

 

 

Retranscription du témoignage :
 

Pires Nelson : Bonjour, je m'appelle Monsieur Pires Nelson.  

 

Pires Carlos : Je m'appelle Monsieur Pires Carlos. Notre activité c'est étanchéité-bardage, principalement. On fait de la maçonnerie, de la menuiserie et de la peinture et placo. 

 

Pires Nelson : Avant Rivalis, il y a trois ou quatre ans, il y a eu la crise, il y avait un manque de boulot, la difficulté c'est installé. Donc, on était déjà sept ou huit salariés, il y avait toute la gestion derrière qu'on arrivait pas à assurer tous seuls. 

 

Pires Carlos : On savait pas où est-ce qu'on était. Donc, on était beaucoup plus stressé, on avait moins de temps pour nous et pour voir la gestion de l'entreprise.  

 

Biet Christian : Nelson et Carlos Pires, c'est des personnes que je connais depuis longtemps, puisque je les gérais déjà dans mon autre métier. Donc, quand je les ai relancé pour travailler avec moi, avec Rivalis, ils m'ont fait part de leurs inquiétudes avec la crise du bâtiment où il manquait vraiment un manque de visibilité sur leur rentabilité. L'entreprise avait une trésorerie qui commençait à ce dégradé avec les retards de paiements, une rentabilité bien sûre qui aussi allait vers le bas. Les premières gestions que l'on a mis en place, c'est tout d’abord de bien comprendre l'activité. Donc, le pilotage de l'entreprise Rivalis, c'est justement de bien comprendre les besoins de l'entreprise. Quels sont ses points forts pour pouvoir les maintenir et les mettre en valeurs, les mettre en avant, et les points faibles pour justement travailler aussi avec une communication avec l'ensemble du personnel del 'entreprise et travailler tous les trois dans le même sens. 

 

Pires Carlos : Notre conseiller Rivalis, il nous a dit, « Ça, c'est ce qu'il vous faut pour la gestion de votre entreprise, pour qu'il y est plus de temps pour que ce soit mieux pour vous." On a un suivi de l'entreprise, combien on achète, combien on vend, combien ça nous revient dans un devis et combien on va gagner, combien on va perdre. Avant, on savait pas. 

 

Biet Christian : L'avenir de COV'ETANCHE, je pense que les grosses difficultés sont passées puisque maintenant ils sont très sensibles à leurs clients fragiles. Il faut pas forcément arrêter de travailler avec mais on accorde plus de délais de paiements comme on accordait. On a eu un impayé de 150 000 €, donc grâce à l'intervention de Rivalis, on a réussi à remonter cette situation. Rivalis, ça permet aussi de gérer le personnel et de sensibiliser le personnel, donc le coaching est complétement différent au quotidien. Ça a permis aussi aux dirigeants d'être beaucoup plus serein. Donc les dirigeants était parti du Lundi jusqu'au Samedi matin. Maintenant, ils arrivent à passer le week-end, plus deux voire trois jours par semaine dans leurs domiciles. Donc, une ambiance familiale beaucoup plus sereine et un développement important puisqu'on a quasiment doublé le nombre de collaborateurs. 

 

Pires Nelson : Le conseiller Rivalis, il a bien répondu à nos attentes. On est bien, et Rivalis a réussi à sortir du trou et y arrivé, et je pense que c'est une affaire qui va très bien marcher, très bien continuer à marcher comme ça.  

 

 

Tags:

Please reload

Tags
Derniers billets
Please reload

Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Instagram
  • YouTube

Rivalis - 10 Grand Rue 68280 Logelheim - 03 89 41 00 52Mentions légales