Votre restaurant est-il accessible ?

Les députés ont validé en juillet 2015 une prolongation de 3 ans des délais pour la mise en accessibilité des ERP (Établissements Recevant du Public), dont les restaurants font partie. En théorie, vous devriez déjà avoir déposé votre Ad’ap, votre agenda d’Accessibilité Programmée, depuis octobre 2015. La formation de vos salariés à l’accueil des personnes handicapées doit en outre déjà être programmée, élément central de la disposition. Voici un tour d’horizon des standards de l’accessibilité pour savoir si votre restaurant respecte les normes. Conseils et explications.





Accessibilité d’un restaurant : les fondamentaux


Il nous apparaît important de commencer cette fiche technique par un rappel : si vous ne pouvez pas, pour des raisons techniques, rendre l’entrée de votre restaurant accessible aux fauteuils roulants, alors vous n’êtes pas obligé de respecter, pour votre établissement, les obligations réglementaires relatives à ce handicap. Néanmoins, il sera apprécié que, dans ce cas, pour compenser l’impossibilité de rendre votre établissement accessible, vous proposiez aux personnes handicapées l’ensemble de votre carte à emporter.


Si vous pouvez rendre votre restaurant accessible, alors voici un bref état des lieux de vos obligations :


  • Les portes vitrées doivent simplement être équipées d’autocollants (décoratifs ou simplement signalétiques) permettant aux personnes mal voyantes de les repérer.

  • Les toilettes doivent être adaptées en laissant un espace de 80 cm par 130 cm à droite de la cuvette.

  • L’espace entre les tables doit permettre de constituer un rectangle d’au moins 80 cm par 130 cm, pour permettre le déplacement des personnes en fauteuil roulant ou en béquilles.

  • Quand le sol présente des différences de niveaux, il suffit de compenser ces différences de niveau par des rampes. Parfois, par exemple quand deux salles, dans un vieil établissement, présentent une différence de niveau de quelques centimètres, il suffit parfois de fixer au sol une planche d’OSB pour être aux normes. Le reste n’est que de la déco !

  • Idéalement, vous devez posséder quelques menus en Braille, mais ce n’est pas obligatoire. Et bien évidemment, vous ne pouvez refuser les chiens d’aveugle (qui sont par ailleurs très bien dressés et ne posent généralement aucun problème en salle).

  • Les portes principales doivent avoir une largeur minimale de 140 cm ou de deux fois 90 cm pour les portes à deux vantaux.

  • Les portes des WC doivent être d’au moins 80 cm de large.

  • Si votre établissement reçoit moins de 100 personnes, la largeur de la porte principale peut être ramenée à 90 cm.

  • Idéalement, les allées doivent être équipées de bandes au sol pour permettre un repérage aisé des personnes mal voyantes, des enfants, des personnes déficientes mentales, etc.



Une aide pour la mise en accessibilité


La mise en accessibilité d’un restaurant n’est pas une chose facile et doit s’adapter à la configuration particulière de chaque établissement. Aussi, n’oubliez pas que, d’une manière générale, vous pouvez solliciter l’aide du correspondant accessibilité de la DDTM de votre département.


Vous pouvez également solliciter l’aide d’entreprises et/ou d’architectes spécialisés dans les travaux d’accessibilité pour mener à bien votre chantier.

Mots-clés :

Tags
Derniers billets
Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square