Gros plan sur les modes de paiement en restaurant

Alors que les tickets restaurants se dématérialisent, que le paiement sans contact et le paiement par téléphone se développent, que les restaurateurs, en plus des espèces, sont obligés d’accepter un second moyen de paiement au moins, il est temps de faire le point sur les modes de paiement dans la restauration.





Espèces, chèques, carte bleue : au moins deux obligatoires


Vous le savez sans doute, il y a un mode de paiement que vous ne pouvez pas refuser : ce sont les espèces. En revanche, depuis peu, il est interdit d’accepter des paiements de plus de 1 000€ en espèces. Ceci dit, voilà une situation qui, malheureusement, ne se présente pas souvent dans les restaurants.


Bref, en plus des espèces, tout restaurateur doit obligatoirement accepter au moins un autre mode de paiement. Ce mode de paiement doit par ailleurs être affiché à l’extérieur (par exemple sur la porte d’entrée) pour bien informer les prospects des modes de paiement acceptés dans votre établissement.


De la même manière, si vous refusez la carte bancaire en-dessous d’un certain montant ou les chèques au-dessus d’un certain montant, cette restriction doit être affichée de manière visible pour tous, afin que les clients en soient mis au courant AVANT de prendre la commande.


Rappel : le paiement par carte donne systématiquement lieu à des commissions. Généralement proportionnelles aux montants perçus (de l’ordre de 0,5% à 0,8% en moyenne), certaines banques prennent une commission forfaitaire en-dessous d’un certain montant. Vérifiez bien les taux de ces commissions si vous créez votre restaurant et pensez éventuellement à les négocier régulièrement, en fonction du volume de transactions.



Les tickets restaurant


Vous connaissez déjà sans doute les tickets restaurant et vous êtes probablement déjà affilié à au moins un opérateur. Précisons toutefois qu’il existe désormais des cartes-titres restaurant ainsi qu’un système de titres restaurant par mobile (Resto Flash). Si le fonctionnement de la carte-titre restaurant est simple à intégrer (puisqu’il suffit d’utiliser son TPE classique pour encaisser), pour accepter les titres Resto Flash, il vous faut une application dédiée ou un lecteur dédié.



Le sans contact


Qu’il s’agisse du paiement sans contact par mobile ou par carte bancaire, il se répand de plus en plus. Gratuit pour l’instant, il y a fort à parier que les commissions devraient finir par arriver quand ce mode de paiement se sera généralisé.


Reste qu’il est fortement déconseillé de passer un paiement sans contact sans l’accord du client, comme certains professionnels le font : c’est clairement de nature à énerver le client et peut générer non seulement un esclandre, mais en plus vous faire perdre un client. Les problèmes récurrents de piratage occasionnés par ce mode de paiement sont en cause, c'est pourquoi certains consommateurs refusent de l'utiliser. Donc le sans contact, pourquoi pas, mais si le client est d’accord !


Le choix des modes de paiement acceptés est un peu délicat pour un restaurateur : il est dans votre intérêt d’en accepter le maximum mais il faut éviter que leur coût ait un impact négatif sur votre marge. On pense notamment aux chèques et aux impayés : au-delà d’un certain montant, il est préférable de limiter les risques en refusant les chèques, sauf pour des habitués que vous connaissez bien.

Mots-clés :

Tags
Derniers billets
Suivez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square